Didier REGNIER

Rêve Océan : Didier, comment comptes-tu t'y prendre pour trouver les fonds nécessaires au financement de ton projet Objectif Mini Transat 2019 ?

Didier REGNIER : C'est vrai que le nerf de la guerre pour Objecti Mini Transat 2019, c'est bel et bien le financement, et aujourd'hui, quel que soit le projet que tu portes, il faut que tu sois crédible et efficace quand tu vas chercher des partenaires : que ce soit pour les courses comme le Vendée Globe ou la Mini Transat, les skippers ont différentes casquettes en plus de leurs compétences de navigateur. Il leur faut êttre aussi bien communiquants que concepteurs de bateau ou vecteurs d'image. Et dans tous les cas, le dossier que tu présentes à un partenaire éventuel, même pour la Mini Transat, doit être clair, crédible et présentant un intérêt immédiatement identifiable pour le sponsor. Il ne t'accompagnera que s'il trouve dans ton projet une réelle correspondance avec l'image, les valeurs, le dynamisme de son entreprise. Sous quelque forme que ce soit, il attend de toute façon un retour sur investissement. Et c'est bien normal.

Rêve Océan : Il faut donc que tu trouves un sponsor qui adhère à ton projet ?

Didier REGNIER : Le rêve, trouver un sponsor Titre qui donnera son nom au bateau ! Mais même si je compte bien dégoter l'oiseau rare, je crois fermement qu'un projet comme Objectif Mini Transat 2019 peut aller beaucoup plus loin que le simple financement d'un budget. Je veux mettre en avant le concept selon lequel "une course en solitaire ne se gagne jamais seul", et rassembler autour de moi une sorte de "tribu" convaincue de l'importance de faire des choses ensemble. D'où l'idée de créer ce Club des Entreprises qui permettra aux entreprises désireuses de participer à l'aventure de le faire non pas seule, mais au sein d'un groupe qui apportera à chacun les avantages et les valeurs d'un véritable réseau construit autour d'un but commun.

Rêve Océan : En pratique, ça se présente comment ?

Didier REGNIER : Pour commencer, ce Club des Entreprises doit être accessible aussi aux petites structures, donc avoir un ticket d'entrée modéré. Mais de plus, toujours dans l'idée de construire un réseau actif, plus les entreprises partenaires, membres du club, auront de capacité à rassembler d'autres acteurs autour du projet, moins leur ticket d'entrée sera élevé.
Ensuite, faire partie du Club des Entreprises n'est pas une simple collaboration financière au projet. Le Club doit être un lieu d'échange et de collaboration entre Rêve Océan, les Entreprises et moi.

Rêve Océan : Mais encore ?

Didier REGNIER : Pour faire partie du Club des Entreprises, la participation de base est de 500,00 €. Cette participation est facturée par Rêve Océan, et peut donc être intégrée aux charges de l'Entreprise.
Ensuite, si cette Entreprise parraine une autre Entreprise qui adhère au Club, elle bénéficie automatiquement d'une réduction de 10% sur son ticket d'entrée, pour deux Entreprises parrainées, 20%, et pour trois Entreprise, 40%. Soit des tickets d'entrée de respectivement 450,00 €, 400,00 € et 300,00 €.

Rêve Océan : Quelle sont les contreparties pour les Entreprises du Club ?

Didier REGNIER : Comme je l'ai dit, le Club doit être un lieu d'échange et de véritable partenariat entre les Entreprises et moi. En plus des traditionnelles contreparties telles que l'exposition des Entreprises sur le bateau, sur le site et les visuels Rêve Océan liés au projet Objectif Mini Transat 2019, je me rends disponible pour me déplacer au sein des Entreprises partenaires pour présenter le projet, que ce soit aux personnels, au partenaires ou aux clients. Il est partout reconnu que le principal attrait du sponsoring voile est la fédération interne des entreprises autour d'un projet sportif présentant un grand impact aventure. C'est cette part de mystère liée au milieu de la course au large qui crée ce sentiment d'appartenance pour les acteurs des projets voile. Le slogan du Club, "J'y suis !" est d'ailleurs très porteur de ce sentiment.

Rêve Océan : Comment faire partie du Club des Entreprises ?

Didier REGNIER : C'est très simple, mais j'ai voulu aussi que ce soit plus humain qu'un simple formulaire à remplir : il suffit de me contacter sur le site reveocean.org, et je me déplace sur le terrain pour présenter le dossier Objectif Mini Transat 2019. C'est quand-même plus sympa de rencontrer les gens.

vign CLUB764Le CLUB des Partenaires