Le chamboule-tout açorien

Podium ProtosCommuniqué de presse n° 16 Les Sables - Les Açores - Les Sables 2014 - 28 juillet 2014

  • Nico Boidevezi (ImaginAlsace) complète le podium proto devant Ludovic Méchin et Olivier Jehl
  • Un trio inédit sur le podium des séries
  • Plusieurs concurrents piégés dans les calmes entre les îles

Au vu des chances de chacun au départ, peu d'observateurs auraient misé sur le podium des bateaux de série. Jonas Gerckens (Netwerk), souvent bien placé, décroche enfin sa première grande victoire sur une étape au long cours. On connaissait les qualités de Damien Audrain (EPC - Rêves de Clown), mais sa préparation de dernière minute sur le Pogo 2 d'Erwan Pellen ne plaidait pas en sa faveur. Enfin, François Jambou, bizuth du circuit Mini n'en revenait pas lui-même d'être à pareille fête.

JONAS GERCKENS : « ON SE BAGARRE DEPUIS LE CAP FINISTERRE »

Jonas GerckensLe skipper de Netwerk a coupé la ligne ce 28 juillet à 5h 01mn 00s (TU)

Jonas Gerckens a demandé la faveur de pouvoir attendre son pote Damien Audrain pour ouvrir la bouteille de champagne traditionnelle offerte aux coureurs à l'arrivée sur Horta. Cette victoire, il avait envie de la partager avec celui qui lui a mené la vie dure depuis le cap Finisterre et l'a poussé dans ses retranchements.

BOULEVARD DES ITALIENS

Deux Italiens sur le podium...

Giancarlo PedoteAu vu de ses résultats de l'avant-saison, Giancarlo Pedote était le favori. Il a fait honneur à son statut en dominant la course de l'étrave et du maitre bau. Trajectoires propres, vitesse et peut-être un soupçon de chance ont contribué à asseoir la domination du navigateur italien installé à Lorient depuis plus de deux ans.

Il est arrivé finalement en fin de matinée. Attendu en fin de nuit, Giancarlo Pedote a finalement coupé la ligne à 11h 55mn 30s (TU +2) entre deux grains de pluie particulièrement arrosés. Passé au sud de l'île de Pico, le skipper de Prysmian reconnaissait avoir eu « la tentation de couper un peu le fromage » pour parvenir au plus vite à Horta. Mais les reliefs du volcan génèrent, par vent de sud, des zones tampons où sévissent de grandes périodes de calme. Il a donc fallu patienter avant que Giancarlo ne s'offre une victoire sans discussion sur cette première étape. Tout sourire, le navigateur italien a pu mesurer le chemin parcouru depuis deux ans où il se présentait pour la première fois sur son plan David Raison. Depuis, à force de travail de préparation, d'entraînements intensifs, Giancarlo a totalement pris la mesure de sa machine. Reste maintenant à boucler le travail sur la deuxième étape : pas d'euphorie excessive donc pour le skippeur de Prysmian qui voit ici une excellente préparation psychologique pour son prochain défi, la Route du Rhum Destination Guadeloupe.

SAILING IN THE RAIN

Giancarlo PedoteAverses incessantes...

Giancarlo Pedote envisagerait-il de faire une carrière à la Gene Kelly ? Faute de pas de danse, le navigateur italien aura goûté à une pluie diluvienne alors qu'il s'apprêtait à contourner l'île de Pico par le sud. En tout état de cause, le skippeur de Prysmian aura passé une bonne partie de la nuit empétolé sous les hauteurs du volcan avant de retrouver du vent.

Il devrait passer la ligne vers 10h30 TU, soit 12h30, heure française... sous la pluie toujours.

LE POINT SUR CULTISOL

DAVY BEAUDARTNouveau signal de Davy Beaudart.

A 18h32 TU, Davy Beaudart a actionné de nouveau sa balise de positionnement en position de demande d'assistance. Par ce message, il signifie ainsi à la direction de course, qu'il est toujours à bord et qu'il attend l'aide d'un bateau accompagnateur. Des nouvelles dès que le contact aura pu être établi entre eux.