Podium ProtosCommuniqué de presse n° 16 Les Sables - Les Açores - Les Sables 2014 - 28 juillet 2014

  • Nico Boidevezi (ImaginAlsace) complète le podium proto devant Ludovic Méchin et Olivier Jehl
  • Un trio inédit sur le podium des séries
  • Plusieurs concurrents piégés dans les calmes entre les îles

Au vu des chances de chacun au départ, peu d'observateurs auraient misé sur le podium des bateaux de série. Jonas Gerckens (Netwerk), souvent bien placé, décroche enfin sa première grande victoire sur une étape au long cours. On connaissait les qualités de Damien Audrain (EPC - Rêves de Clown), mais sa préparation de dernière minute sur le Pogo 2 d'Erwan Pellen ne plaidait pas en sa faveur. Enfin, François Jambou, bizuth du circuit Mini n'en revenait pas lui-même d'être à pareille fête.

Il arrive parfois qu'il ne faille pas se poser de questions. C'est, face à la complexité de la situation météo, la solution qu'ont choisie certains des coureurs engagés sur cette première étape des Sables - Les Açores - Les Sables. Quand tu ne sais pas quoi faire, autant limiter les risques et filer tout droit sur la route. Après Michele Zambelli (Fontanot) en prototype, c'est la tactique que le trio vainqueur a adoptée. A bon escient, puisque Jonas dispose de 50 minutes d'avance sur Damien Audrain et près de huit heures sur Tanguy Le Turquais, présenté comme un des favoris de l'épreuve et finalement quatrième.

Jonas Gerckens, heureux plus qu'une fois

Pour le skipper belge, cette première place à Horta vient récompenser plusieurs années sur le circuit à fréquenter les places d'honneur, sans pouvoir décrocher la timbale. Malgré un départ très moyen, Jonas, comme Damien, a su revenir petit à petit en tête de peloton jusqu'au passage de la dorsale. C'est une belle récompense pour ce marin sympathique et tenace qui avait décroché le titre de Vice-champion de France en 2012.
Damien Audrain avait, quant à lui, failli ne pas prendre le départ. Inscrit initialement sur le proto de Bertrand Delesne qu'il avait loué à son nouveau propriétaire, Damien avait essuyé subitement un revirement de celui-ci et s'était retrouvé sans bateau à quelques jours du départ. C'est finalement Erwan Pellen, un ancien concurrent de la Mini Transat qui lui sauvait la mise, en lui prêtant son Pogo 2. Une belle histoire emblématique de l'esprit de la course.

Parcours initiatique

Pour quelques concurrents, cette arrivée sur les Açores était une première. Malgré une Mini Transat dans les pattes, Ludovic Méchin (Microvitae) ou bien encore Tanguy Le Turquais (Terréal - Rêves d'Enfance) découvraient l'archipel portugais. Pour d'autres, tout était nouveauté : le parcours hauturier en solitaire, la course en Mini, les Açores. On imagine pour François Jambou (Kaïros), néophyte complet, le bonheur absolu qu'il a pu ressentir en franchissant la ligne d'arrivée à Horta en troisième position des bateaux de série. La fraicheur d'âme peut être parfois une arme stratégique redoutable.

Davy Beaudart bientôt en remorque

Le skipper de Cultisol continue d'avancer sous gréement de fortune en direction de Sao Miguel. Un bateau de pêche açorien est en route depuis Ponta Delgada pour aller à sa rencontre et le prendre en remorque. La liaison devrait s'effectuer en fin de journée pour un retour au port dans la matinée de mardi.

Podium SériesDéclaration de Jonas Gerckens (premier des bateaux de série)

« J'ai cessé de me poser des questions. Au départ Denis Hugues, le directeur de course, m'a dit d'arrêter d'aller chercher des options à la Belge, dans tous les coins. Je sais que je vais vite, du coup j'ai juste cherché à rester le plus proche de la route directe. Il a eu raison, ça marche ! Avec Damien (Audrain), on se tire la bourre depuis le cap Finisterre. Dès qu'il y en avait un qui se relâchait, l'autre lui prenait deux milles. Il fallait être dessus tout le temps ; je n'ai jamais poussé le bateau comme je l'ai fait sur cette course. C'était génial. On s'est servi de lièvre, l'un l'autre, et du coup, on a tenu des moyennes excellentes.»

Déclaration de Damien Audrain, deuxième des bateaux de série :

« On me disait ça au départ des Sables, je signais direct. Je suis vraiment content de la tournure des choses. C'est un joli pied de nez à la manière dont les choses avaient tourné. Je ne m'attendais pas à ça. C'est sûr que cela aurait été encore mieux si j'avais gagné, mais il reste encore une étape (rires).»

Classement du 28 juillet à 17h00 :

Prototypes

1 Giancarlo Pedote (Prysmian), arrivé à le 27 juillet à 11h 55mn 30s (TU +2)
2 Michele Zambelli (Fontanot), le 27 à 19h 38mn 00s
3 Nicolas Boidevezi (ImaginAlsace), le 28 à 00h 38mn 13s
4 Ludovic Méchin (Microvitae), à 08h 21mn 51s
5 Olivier Jehl (Zigoneshi), à 08h 47mn 27s

Série

1 Jonas Gerckens (Netwerk) arrivé le 28 juillet à 07h 01mn 05s (TU+2)
2 Damien Audrain (EPC - Rêves de Clown), à 07h 50mn 15s
3 François Jambou (Kairos), à 08h 51mn 00s
4 Tanguy Le Turquais (Terréal - Rêves d'enfance), à 15h 08mn 17s
5 Damien Cloarec (ETF-www.damien-cloarec.fr), 13,5 milles de l'arrivée

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir