© Jacques Vapillon / Mini Transat Îles de Guadeloupe

De l’avis de tous, ce fut une édition exceptionnelle. Et il ne s’agit pas seulement de météorologie. Bien sûr, dévaler l’Atlantique de Douarnenez à la Guadeloupe aux allures portantes reste quand même le rêve de tout Ministe qui se respecte. Mais un plat de qualité nécessite toujours de bons ingrédients pour mettre en valeur son goût. Et cette fois-ci, la sauce fut particulièrement relevée.

De Douarnenez à Pointe-à-Pitre en passant par Lanzarote, l’accueil mis en place par l’équipe d’organisation a permis des escales fluides, faciles à vivre. Mais il fallait encore un groupe porteur des valeurs qui ont toujours fait que la Mini Transat possède ce caractère si particulier, reste une expérience aussi marquante dans la vie d’un coureur du large. Et cette promotion 2015 a su se distinguer par la véritable fraternité de ses membres : il y aura eu de beaux vainqueurs, mais surtout de belles arrivées, du premier au dernier. Arriver en Guadeloupe, c’est déjà une victoire…

Bertrand Nardin, Président de Douarnenez Courses : « Quand nous nous sommes lancés en 2013, nous partions d’une page blanche. En quatre ans, nous avons pu écrire quelques lignes de cette histoire. Je n’oublie pas tout le travail effectué par les bénévoles de Douarnenez pour préparer cette course ainsi que toute l’équipe d’organisation qui s’est mobilisée pour sa réussite. Que tous soient remerciés de leur investissement. »

Henry Bacchini, Vice-président de la Fédération Française de Voile : « La Mini c’est un moment de fraternité extraordinaire. Dans ces temps difficiles, cet esprit Mini est la clé, c’est la base de la course au large. A chaque fois qu’un coureur traverse l’Atlantique, il en ressort grandi… »

Dernière minute :
La Rochelle choisie par la Classe Mini pour les éditions 2017-2019

"Cela a été difficile de faire un choix. Cela s'est joué à une voix sur onze votants", explique Renaud Mary, président de la Classe sortant, qui sera remplacé par Lucas Montagne. Le parcours ira donc de La Rochelle à La Martinique en passant par Les Canaries.

 

Bertrand Nardin, Président de Douarnenez Courses : « Nous sommes bien évidemment déçus de ne pas pouvoir continuer le travail effectué depuis quatre ans. On souhaite bonne chance à l’équipe de La Rochelle. J’ai juste envie de leur dire : surtout, prenez soin de la Mini Transat comme on a voulu le faire durant ces quatre années. »


Classement général de la Mini Transat Îles de Guadeloupe 2015

Bateaux prototypes - Classement Eurovia Cegelec
1. Frédéric DENIS n°800 Nautipark arrivé en 19j 23h 19min 55s
2. Luke BERRY n°753 Association Rêves arrivé en 20j 14h 04min 49s
3. Ludovic MECHIN n°667 Microvitae arrivé en 20j 15h 36min 16s

Bateaux de série - Classement Océan Bio-Actif
1. Ian LIPINSKI n°866 Entreprise(s) Innovante(s) arrivé en 22j 09h 36min 30s
2. Julien PULVE n°880 Novintiss arrivé en 22j 13h 09min 04s
3. Tanguy LE TURQUAIS n°835 Terreal arrivé en 23j 02h 45min 43s

Trophée CCI îles de Guadeloupe (Douarnenez – pointe du Raz) : Frédéric Denis (Nautipark)

Trophée CCI Cornouaille (porte de Saint-François – ligne d’arrivée) : Jean-Baptiste Daramy (Chocolats Paries – Coriolis Composites)

Trophée CLS de la Combativité (le plus de milles parcourus) : Dominik Lenk (dominiklenk.com)

Trophée Air Caraïbes (meilleure performance sur 24h) :
Prototypes : Frédéric Denis (Nautipark) : 295,57 milles
Séries : Julien Pulvé (Novintiss) : 278,77 milles

Retrouvez les classements des deux étapes ainsi que le classement général sur :
www.minitransat-ilesdeguadeloupe.fr/classement

Podium Proto © Jacques Vapillon / Mini Transat Îles de Guadeloupe
Podium Proto © Jacques Vapillon / Mini Transat Îles de Guadeloupe
Podium Série © Jacques Vapillon / Mini Transat Îles de Guadeloupe
Podium Série © Jacques Vapillon / Mini Transat Îles de Guadeloupe

CHIFFRES CLES MINI TRANSAT ILES DE GUADELOUPE 2015

  • Le + rapide sur 24 heures : Fred Denis en proto = 295,57 mn soit 12,3 noeuds de moyenne
  • En série RECORD battu pour Julien Pulvé = 278,7 mn soit 11,6 noeuds de moyenne
  • Le + de milles parcourus : Dominik Lenk 3477,28 milles (deuxième étape)
  • Le - de milles parcours : Yuri Firsov 2917,24 milles (deuxième étape)
  • 57 arrivés sur 72 partants

CHIFFRES ET INFOS CLES DES VAINQUEURS

FREDERIC DENIS / Vainqueur en bateau prototype / N°800 Nautipark

  • 3e de la première étape et 1er de la deuxième étape
  • Temps de course : 19j 23h 19min 55s
  • Nombre de tasses de café : 0
  • Autres boissons : eau, Orangina, Fanta, jus de citron et miel, sirop de pêche
  • Nombre de calories avalées par jour : 3298 kcal
    céréales le matin (400 kcal) + 1,5 repas lyophilisés ou appertisés (800 kcal) + 50g de fruits secs (100 kcal) + 1 tablette de chocolat (545 kcal) + 50g de M&M's (253 kcal) + 6 barres de céréales (600 kcal) + 1 sachet de charcuterie (300 kcal) + du fromage (300 kcal)
  • Nombre de kilos perdus : 6
  • Nombre de livres lus : 3,5 polars
  • Nombre de boutons sur les fesses : 2 grandes plaques rouges
  • Nombre d’heures de musique : 3h avec un casque le dernier jour pour le kiff
  • Nombre de jours sans parler à personne : 9 jours car vite loin devant les autres, sauf 30 secondes avec un cargo
  • Dernière phrase sur le livre de bord : « Que trépasse si je faiblis » Après avoir entendu le bulletin météo guadeloupéen à 35 milles de la Désirade : « Cool la Guadeloupe approche pour de bon ! »
  • Excès de fatigue : « J’ai la phobie des orages, j’ai cru qu’il y en avait alors que ce n’était surement pas le cas, je voyais des éclairs, mais je n’ai jamais entendu le tonnerre »

IAN LIPINSKI / Vainqueur en bateau de série / N°866 Entreprise(s) Innovante(s)

  • 1er de la première étape et 2e de la deuxième étape
  • Temps de course : 22j 09h 36min et 30s
  • Nombre de tasses de café : 15
  • Autres boisons : eau et eau citronnée
  • Nombre de livres lus : 1, Les Trois Mousquetaires
  • Nombre de calories avalées par jour : 1526 kcal
    1,5 repas appertisés (800 kcal) + 1 fruit (110 kcal) + 2 snickers (616 kcal)
    "J'ai tout jeté à l’eau 3 jours avant l’arrivée, coup de stress de perdre la tête du général, j'ai même vidé mes Pom'potes !"
  • Nombre de kilos perdus : a priori zéro...
  • Nombre de boutons sur les fesses : plus qu’une mini pellicule de peau
  • Nombre d’heures de musique : 0 sur la 1ere étape, 8 sur la 2e
  • Nombre de jours sans parler à personne : les 2 derniers jours
  • Dernière phrase sur le livre de bord, 3h avant l’arrivée : « Je viens de prendre un grain, je suis parti au tas, je suis à bout physiquement, nerveusement, … et j’ai perdu. »
  • Excès de fatigue : « J’ai eu un réveil très difficile, j’ai eu l’impression de voir le ciel et d’être en plein air alors que j’étais au fond de mon bateau. Je croyais qu’il y avait du monde sur le pont à la manoeuvre et je me demandais ce qu’ils faisaient. »

Source : Mini Transat

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir