VOILE - LE SKIPPER PRÉSENTERA SON PROJET LE 2 SEPTEMBRE À LA SRVA

Didier Regnier vise la Mini Transat 2017

20160801 photo-tapponnierSoutenu par un pool de partenaires qu'il espère voir grandir, Didier Regnier devra encore équiper son voilier avec un pilote automatique avant de faire les réglages nécessaires pour participer à la Mini Transat 2017.

Annecy

Objectif la Mini Transat 2017 pour Didier Regnier

Amarré depuis peu dans la rade face à la Société des Régates à Voile d’Annecy (SRVA), le voilier de Didier Regnier ne peut échapper au regard des passants avec son numéro 764 flanqué à la proue de ce prototype construit en 2006 pour courir les courses mini ou faire de la croisière en mer.

Mais que fait donc ce voilier de mer sur le lac d’Annecy ? Responsable du magasin de location l’hiver aux Glières et moniteur de voile à Duingt, l’été, Didier Regnier s’est lancé le défi de participer à la Mini Transat 2017, une course transatlantique en solitaire pour les voiliers de 6,50 m, créée par Bob Salmon en 1977.

Pour participer à cette course qui rassemble 84 participants, le skipper haut-savoyard a encore bien des obstacles à franchir. Le plus important, qui était de trouver un voilier, a été résolu après de nombreuses recherches faisant basculer Didier Regnier dans la catégorie Protos plus exigeante et plus technique que celle des Séries, bateaux construits à plus de dix exemplaires.

Avec son tirant d’eau de 2 mètres qui lui a valu une demande d’autorisation spéciale pour être mouillé au lac d’Annecy, le “764 Golden Brown” ne peut accoster. Avec le soutien de la SRVA présidée par Anne Dos Santos et de partenaires, le navigateur a pu trouver un emplacement pour mouiller son voilier et effectuer courant juillet, les premiers tests.

Avec un budget estimé à 65 000 €, pas encore complètement bouclé, Didier Regnier espère bien aller au bout de son projet en ralliant quelques soutiens complémentaires. La famille Bonzi qui l’a aidé à monter le mât avec un camion-grue, ou encore Christophe Clerc, soutien moral et financier se sont déjà impliqués dans l’aventure. Une soirée de présentation du projet et du bateau est prévue le 2 septembre à la SRVA. Gageons que les amateurs de voile et de rêves de voyage au long cours apporteront leur concours pour aider Didier à larguer les amarres le 1er octobre 2017 dans le port de La Rochelle avec l’ambition de rejoindre La Martinique sans accroc.

www.reveocean.org

Par Jean-François TAPPONNIER | Publié le 01/08/2016 à 06:00

Télécharger l'article en pdf

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir