A contre courant

A contre courant

Mercredi 27 mai

Nantes - La Martinière

 8h00 réveil sur les bords de l'Erdre sous la lumière du soleil qui vient nous réchauffer,.

Déjà, les activités de la base nautique commencent, rapidement nous démontons notre campement afin de passer incognito.
Bernard est déjà parti faire la navette, il fera le retour en tramway et bus pour nous rejoindre.
Pendant ce temps, nous nous posons au soleil sur un ponton et regardons les écoles et les personnes handicapées qui viennent pratiquer les activités nautiques sur la base.

Le jour le plus long

Le jour le plus long

Jeudi 28 mai

La Martiniere - Saint Brevin

.Le réveil se fait sous un épais brouillard, la marée est déjà basse, rapidement nous déjeunons et rangeons les affaires, on se dit qu'avec un si faible coefficient de marée le courant ne devrait pas trop se ressentir. Alors après un embarquement dans la vase nous mettons cap plein ouest : l'océan n'est plus trés loin.

Le pompon sur le béret du matelot ou cerise sur le gâteau.

Le pompon sur le béret du matelot ou cerise sur le gâteau.

Vendredi 30 mai

Saint Brevin - Pornichet

Dernier jour, le réveil est tardif, il faut dire que nous avons le temps car le départ pour cette dernière étape n'est prévu qu'à 13h00. En effet celle-ci doit se faire accompagnée de Hervé, président du canoë-kayak club de Pornichet, et Gilles, un de ses membres.

C'est tranquillement que nous rangeons le matériel, préparons les bateaux,installons caméra et appareil photos sur le bateau afin de faire de belles images.
La mer est basse et plutôt calme, cette dernière journée de navigation s'annonce paisible.