Retour aux sources !

Retour aux sources !

Samedi 16 mai

Châteauneuf sur Loire- Orléans

Nous prenons notre temps ce matin étant donné que l'étape n'e fait que 28 kms !
Dès le réveil à 8h, Manue va chercher le linge qu'elle a mis dans le sèche linge hier au soir et horreur, il est encore tout mouillé, qu'à cela ne tienne, elle remet une petite pièce dans la fente et en avant pour une nouvelle heure de séchage !
Pendant ce temps , nous prenons notre petit déjeuner et commençons à plier le camp... enfin , doucement mais sûrement.

Au revoir Orléans

Au revoir Orléans

Dimanche 17 mai

Orleans-Beaugency

Après avoir passé une excellente soirée et une bonne nuit chez Ginette, la maman de Didier, nous nous levons a 7h30.
Un copieux petit déjeuner nous attend, c'est fou comme certaines choses de la vie qui nous semblent banales peuvent avoir une importance par exemple : s'assoir sur un canapé, manger assis sur une chaise devant une table, dormir dans un lit, etc.
C'est après avoir passé 3 semaines en expé que l'on se rend compte de tout cela.
Nous rembarquons donc après avoir récupéré nos kayaks au canoë-kayak club d'Orléans et avoir fait un longue et pénible logistique, comme d'habitude.
La première partie de la descente se fait en traversant Orléans, la cathédrale majestueuse se dresse face à nous mais il nous faut rester vigilant, 3 ponts se succédent avant d'arriver au pont de l'Europe.

Bataille contre le vent.

Bataille contre le vent.

Lundi 18 mai

Beaugency-Blois

La nuit a été froide et ce matin, nos tentes sont pleines d'humidité.
Le réveil à 7h est difficile et nous aimerions rester au fond du duvet...quoique celui de Didier, pas sûr, vu qu'il est prévu pour du +15° et que la nuit il fait 4 ou 5° !
Le devoir nous appelle donc et c'est avec joie et bonne humeur que nous déjeunons, faisons les sacs, plions les tentes, portons les sacs, portons les kayaks jusqu'à l'embarquement, rangeons les sacs dans les bateaux et ouf, enfin partons.

Il va falloir être costaud.

Il va falloir être costaud.

Mardi 19 mai

Blois-Amboise 38 kms

Encore une nuit à se geler, et de plus un réveil avec beaucoup d'humidité, autant dire qu'il est difficile de récupérer avec un sommeil pas vraiment réparateur.
Debout à 7h00, nous n'avons plus grand chose à déjeuner et surtout plus de lait de soja ou de regilait pour notre potion magique: Herbalife, ce sera donc un thé avec un petit morceau de cake,mais alors vraiment petit le morceau !!!!!!. (Gilles, moi j'ai pris mon Herbalife à l'eau - Did).
Nous mettons à l'eau les kayaks, il est 9h15. Dès le départ, le froid et le vent nous glacent les os, il va valoir être costaud pour cette journée de navigation.

Fatigués, fatigués

Fatigués, fatigués

Note aux Fans qui nous communiquent leur impatience de connaître la suite, une nuit en bivouac et une autre sans wifi ne nous ont pas permis de mettre en ligne nos articles avant aujourd'hui. Merci de votre patience ;-) (ndlr)

Mercredi 20 mai

Amboise - Tours : 36 kms

Ah ce réveil, quand il sonne à 8h ce matin, il est difficile de s'extirper du lit d'autant plus qu'il fait 8°... Mais, allez, malgré les organismes fatigués de ces 4 derniers jours hyper ventés, nous nous attelons à nos différentes tâches quotidiennes de pré-départ.

Il a plu hier au soir et il faut attendre un peu que l'humidité sèche.
10h30, emmitouflés dans nos vestes, nous prenons le départ de cette nouvelle étape.

Aventure terrestre

Aventure terrestre

Jeudi 21 mai

Tours- La Chapelle sur Loire

Nous nous réveillons à Cinq-Mars-la-Pile, le lieu de notre bivouac après une froide nuit. Comme d'habitude, tout est humide et nous cherchons le soleil sur notre banc de sable pour prendre notre petit déjeuner.

Aujourd'hui, nous devons rejoindre l'oncle et la tante de Stef, venus spécialement de Nantes pour nous soutenir.
Nous entamons notre descente direction Bréhemont où nous pouvons admirer de nombreuses toues cabanées, qui auparavant servaient pour le transport et actuellement font offices de bateaux de plaisance. Le temps de quelques photos et nous continuons en cherchant Jean-Luc et Huguette. Ça y est, les voici sur un promontoire, jumelles à la main et s'agitant avec de grands gestes pour que nous les repérions.

Du baume au cœur.

Du baume au cœur.

Vendredi 22 mai

La Chapelle sur Loire - Saumur

Ce matin, nous nous levons avec un grand ciel bleu, Huguette et Jean Luc nous offrent un bon petit déjeuner mais nous prenons également notre éternel bol d'Herbalife.

Toutes ces petites attentions et de bonnes conditions de navigation nous donnent du baume au coeur.
Céline une collègue de boulot de la saison d'hiver nous a également rejoint et nous embarquons à 10h30.
Une Loire d'huile, le soleil, un bon courant...nous laissons glisser nos kayaks au fil de l'eau.

Dans l'impasse

Dans l'impasse

Samedi 23 mai

Saumur - Les Ponts-de-Cé

 Les matins sont de plus en plus rudes, alors que nous aimerions bien trainer encore dans le duvet, il nous faut se lever pour une nouvelle étape, celle d'aujourd'hui fait 42 KMS, autant dire qu'il ne va pas falloir trainer.
La mise à l'eau est aménagée par un petit chemin qui conduit tout droit à la Loire cela nous facilite la tâche, il est 10h30 lorsque nous quittons Saumur.

Depuis notre départ d'Ardèche, le fleuve ne ressemble plus du tout à cette petite rivière qui courait entre les vallées, parfois, deux bons kilomètres séparent une berge à l'autre, des bras et de ilots apparaissent aux fil de l'eau.

Brume et autres bricoles

Brume et autres bricoles

dimanche 24 mai

Les Ponts ce Cé - Chalonnes-sur-Loire

C'est par un réveil tranquille que commence cette nouvelle journée après une nuit reposante. Le temps est très brumeux et un léger vent nous incite à mettre des manches longues. Stef, qui a mal au dos, nous fait une démo d'étirements.
Il y a comme d'habitude les rangements journaliers mais aujourd'hui la voiture de Bernard va transporter notre chargement jusqu'au départ tandis que nous emmenons les kayaks sur les charrettes.
Et... Ce qui devait arriver, arriva... Didier explose sa nouvelle charrette qui n'a que 2 jours !
Nous embarquons, Didier tente encore une fois de mettre une traine à l'eau... Aura-t-on du poisson ce soir ?

Ça pique et ça gratte

 Ça pique et ça gratte

Lundi 25 mai

Chalonnes- Ancenis

Hier soir, nous avons rencontré des kayakistes dans le camping, ils sont du club de Vertou, près de Nantes et nous échangeons sur nos différentes expériences sur la Loire. Ils nous ont invités à prendre l'apéro mais nous avons été dévorés par les moustiques. Ils se sont joyeusement attaqués à toutes les parties de notre corps qui ne sont pas couvertes ! Le repas sera encore pire et la seule solution sera de se réfugier dans la tente.
Donc ce matin, nous nous levons en faisant l'état des lieux et le nombre de piqures est grand. Heureusement pour nous , ce matin il n'y en a plus et nous pouvons ranger nos affaires sans être perturbés par des gratouillis.

Au bout du tunnel.

Au bout du tunnel.

Mardi 26 mai

Ancenis - Nantes

Le réveil est tranquille, Céline et Fabrice sont restés avec nous pour la nuit et ont couché dans un petit chalet sur pilotis. Après notre éternel petit déjeuner, il faut plier bagages et à nouveau porter le tout vers la rive qui se situe à 300 m ( passage dans le sable compris!)

Nous voici sur l'eau, le temps n'est pas trop mauvais, en tout les cas, il ne pleut pas et d'âpre la météo ça doit s'arranger. Les paysages défilent , les rives sont de plus en plus éloignées.