Un petit grain et un chateau

Balbigny-Villerest

Mercredi 06 mai

Balbigny-Villerest

Après une excellente nuit, le réveil matinal est frais et humide. 2h pour ranger et faire sécher le matériel en attendant que les journalistes du matin arrivent. Nous les rejoignons devant un café offert par les propriétaires et échangeons sur notre défi. Il est temps de partir car 33 kms nous attende sur un fleuve calme et venté.

Réveil glacial

Réveil glacial

Jeudi 07 mai

Villerest-Iguerande

 La nuit a été très froide et humide, nous attendons les premiers rayons du soleil pour faire sécher les tentes et nous réchauffer.

Didier est déjà en mode Webmaster pour publier les derniers articles.
Laure, la propriétaire du Camping L'Orée du Lac, nous a gentiment apporter du pain frais et du beurre pour notre petit déjeuner, c'est très appréciable!
Le rangement du camp est toujours aussi long et fastidieux mais nous nous améliorons!
Les sacs faits, nous les mettons dans la remorque de Patrick ainsi que les kayaks pour qu'il puisse nous emmener à la mise à l'eau. Celle -ci, comme d'habitude n'est pas vraiment aménagée et le transfert prend encore du temps...nous démarrons à 10h30, après avoir pris congés de nos sympathiques hôtes.
Ça y est c'est parti pour une nouvelle journée.

La nature avec un grand N

La nature avec un grand N

Vendredi 08 mai

Iguerande - Digoin

Cette journée s'annonce longue car une grosse section nous attend : 43 kms.

Un réveil matinal, 7h, le temps de ranger le bivouac.
Aujourd'hui nous serons 4, Bernard, nous a rejoints hier au soir avec plein de victuailles que nous avons appréciées.

Tout feux tout flamme.

Tout feux tout flamme.

Samedi 09 mai

Digoin - Le Fourneau

Encore une nuit bien humide, et un matin bien gris, nous avons hâte de retrouver un grand soleil.
Pour cette nouvelle journée,Bernard continue la navigation avec nous, les premiers coups de pagaies sont toujours aussi durs, il faut prendre le temps de chauffer la machine.
Assez, vite nous avons un apport d'eau important d'un des affluents de la Loire ce qui nous permet d'augmenter notre vitesse de croisière, cela nous aide bien car nous avons 43 kms de descente jusqu'au village du Fourneau.

Vacances j'oublie tout !

Vacances j'oublie tout !

Dimanche 10 mai

Le Fourneau-Decize

Tout le campement est debout à 7h30 ...pas moins de 5 tentes et une voiture !! soit 8 personnes !
Le petit déjeuner se fait dans la bonne humeur tandis que l'humidité des tentes s'évapore au soleil. Il est convenu que Michel, Mathilde et Baptiste emmèneront les voitures de Bernard et Éric au camping de Decize pendant qu'ils feront la descente avec nous dans leur kayak.
Après le rituel du chargement, nous voici partis pour cette nouvelle étape de 40 km.

Chaud, chaud

Chaud, chaud

Lundi 11 mai

Decize-Nevers: 33 kms

Nous avons décidé de ne pas mettre de réveil pour ce matin...du coup, nous sommes tout de même dérangés par le croassement d'une colonie de corbeaux et tout le monde est debout à 8h!
Le petit déjeuner pris sur la table du camping nous incite à prendre notre temps...
Les sacs sont entassés dans la voiture d'Eric car à 100m du départ , un barrage nous oblige à faire un portage. Le transfert sera bienvenu d'autant plus que la mise à l'eau n'est pas à côté ! A notre arrivée sur les lieux, nous sommes dérangés par une odeur nauséabonde...une carcasse de chevreuil en putréfaction se trouve à quelques mètres..Bouh,ça puire !!!

La Loire telle un serpent

Nevers - La Charité sur Loire

Mardi 12 mai

Nevers - La Charité-sur-Loire

Après un réveil tardif, un rangement habituel, nous attaquons la journée par un portage depuis le Camping de Nevers jusqu'à la plage en aval du pont.
La chaleur est déjà présente et alors que nous commençons à embarquer, Didier reçoit un appel du journal du Centre. Un journaliste souhaite nous rencontrer.
Qu'à cela ne tienne, nous redescendons des kayaks pour l'attendre avec plaisir...un nouvel article dans une préfecture est le bienvenue !!!
Après nos échanges sur le défi, nous partons enfin pour cette étape... il est 11h20 !!!

Moite, moite

Moite, moite

Mercredi 13 Mai

La Charité sur Loire - Côsne-sur-Loire

Après les éternels rangements: pliage des duvets, dégonflage du matelas, démontage de la tente, répartition dans les sacs étanches, transport du kayak jusqu'à la mise à l'eau, puis chargement du matériel dans les compartiments étanches et également sur le pont, il est 10h00 et nous voilà enfin prêts.
Nous remercions Clémentine et Jérôme pour leur sympathique accueil et faisons une photo.
Cette belle journée de navigation nous fait rentrer dans une zone naturelle protégée où une faune et une flore remarquables cohabitent.

Dans le courant

Dans le courant

Jeudi 14 mai

Côsne-sur-Loire - Gien

Levés à 7h , nous voici sur l'eau dès 8h50... la météo n'est pas très optimiste et annonce la pluie en fin d'après-midi.
Vu que nous avons 42 kms, il vaut mieux assurer !!
Les méandres s'enchaînent et nous arrivons à ne pas rester bloquer sur les nombreux bancs de sable !
Notre première difficulté arrive après 17 kms : le barrage de la centrale nucléaire de Belleville sur Loire. Premier panneau qui nous indique qu'il va falloir débarquer dans 2500m, puis un autre, toujours rive droite, qui nous indique que dans 500m, il faudra partir dans un chenal. Donc, nous voici embarqués , enfin, d'abord, nous débarquons car le kayak s'échoue sur un banc de sable... ça commence !!! Puis, nous zigzaguons sur un tout petit filet d'eau... c'est sport pour ne pas encore s'échouer !!!

163 km

Bernard

Mon Etape pour Vaincre l'autisme

163 km, c'est ce qu'indique le compteur de l'opération "Mon Etape pour Vaincre l'autisme" :

Durant quelques jours Bernard nous a accompagnés sur 3 Etapes (Iguerande-Digoin, Digoin-Le Fourneau et Le Fourneau-Decize), accumulant à lui tout seul 123 km pour les enfants autistes. Eric, quant à lui, avec un aller-retour express depuis Annecy, nous a retrouvés au bivouac du Fourneau et a fait avec nous les 40 km de l'Etape jusqu'à Decize.

Merci à eux, qui totalisent 163 km pour Vaincre l'autisme. Vous aussi, vous pouvez participer à l'opération...

A glagla, dur dur.

 A glagla, dur dur.

Vendredi 15 mai

Gien - Saint-Benoît-sur-Loire... Finalement Chateauneuf-sur-Loire

Ce matin, le réveil est difficile la nuit a été glaciale, même avec un duvet -13°c, nous avons du mal à nous en extirper.
Alors que nous nous apprêtons à prendre le petit déjeuner, une nouvelle averse nous arrive dessus, direction les sanitaires, le déjeuner sera fait à côté des bacs à vaisselle.
Le démontage du campement est galère, tout est trempé, rapidement nous "bourrons " tout dans les kayaks.
Aux vues des températures, un bon équipement est nécessaire. Ce sera donc 3/4 par le bas, puis haut lycra, gros anorak de pluie, jupette, gilet, et une casquette pour se protèger de la pluie.