Le pompon sur le béret du matelot ou cerise sur le gâteau.

Vendredi 30 mai

Saint Brevin - Pornichet

Dernier jour, le réveil est tardif, il faut dire que nous avons le temps car le départ pour cette dernière étape n'est prévu qu'à 13h00. En effet celle-ci doit se faire accompagnée de Hervé, président du canoë-kayak club de Pornichet, et Gilles, un de ses membres.

C'est tranquillement que nous rangeons le matériel, préparons les bateaux,installons caméra et appareil photos sur le bateau afin de faire de belles images.
La mer est basse et plutôt calme, cette dernière journée de navigation s'annonce paisible.

13h00, les bateaux ont été approchés de la plage et nos deux accompagnateurs sont déjà là, un élu de la commune de Saint-Brévin est présent pour notre départ. Nous nous apercevons qu'avec la marée, les conditions ont complètement changé, l'océan commence vraiment a être agité et le vent s'est levé.

L'embarquement avec les vagues qui déferlent, est rock'n roll, dans un premier temps, il nous faut traverser l'estuaire, environ 2 km, afin de rejoindre l'autre rive et ce, en prenant garde de ne pas couper la trajectoire d'un pétrolier.
Nous sommes rapidement mis dans l'ambiance , la mer est vraiment formée, les coups de pagaies sont fermes afin de bien maintenir nos kayaks.

Arrivés de l'autre côté, nous entrons dans le port de Saint-Nazaire, à l'abri du vent et des vagues pour souffler un peu.
Nous n'avons fait que 2 km, il en reste 16 à faire, cela va être costaud dans ces conditions de mer.
Alors que nous sortons du port protégé, rapidement, nous nous rendons compte que les conditions ont forci, de gros creux se sont formés, le vent est monté en puissance, nos coquille de noix sont bousculées de part et d'autre, les vagues déferlent sur les kayaks, l'eau salée vient fouetter nos visages.
Éloignés de quelques trentaines de mètres, à tour de rôle, nous disparaissons dans le creux des vagues.

A mi-parcours, nous trouvons une petite crique abritée du vent, cela nous permet de nous dégourdir les jambes et de nous regrouper. Naviguer dans des conditions agitées comme celles-ci nous épuise mais il faut repartir, nous n'avons pas le choix.
A peine avons-nous passé un récif qu'à nouveau des vagues encore plus grosses se présentent à nous, de vraies montagnes russes nous font monter et descendre. Il ne faut surtout pas mollir les coups de pagaie, des fortes rafales de vent ralentissent notre progression et parfois s'engouffrent dans notre pagaie, manquant de nous faire dessaler.

Nous sommes tous épuisés, heureusement, enfin, nous apercevons le port de Pornichet, Des membres du club qui devaient venir à notre rencontre ont dû renoncer à cause des conditions trop mauvaises, mais nous les retrouvons à l'arrivée dans le port.

17h30 c'est à la fin de notre périple avec pour finir cette dernière étape qui restera gravée dans nos mémoires, à tout jamais... 1001 coups de pagaie au Top.

Commentaires   

0 #4 Ecole de Duingt 08-06-2015 09:48
Nous voici de retour de notre périple à nous dans le Périgord. Un ENORME BRAVO à vous 3 pour être allé au bout de cette aventure. Nous avons hâte de vous recevoir à l'école pour discuter de tout cela.
A bientôt
Citer
0 #3 Yoyette 03-06-2015 11:42
Bravo pour ce défi réussi haut la main!
Nous attendons de voir le film.
Sur que cela aura donné des idées de défi à Didier a nous faire partager au club a Duingt!!!!
A bientôt et bon repos.
Citer
0 #2 Ilyana 31-05-2015 09:43
Bravo à vous tous pour ce long périple avec beaucoup de difficultés et d'émotion. Je suis allé à Nantes pendant les vacances d'avril. J'ai reconnu plein de chose (le grand pont, le bateau de gerre à visité). C'était un très beau projet avec de belle images. Reposez-vous bien et à bientôt . Encore bravo à vous !! Tous vos sponsors vont être content .
Citer
0 #1 Y.Corbard 30-05-2015 15:02
Félicitations à tous les trois pour ce défi sportif si réussi!
Bien des difficultés rencontrées lors de ce périple !....
mais une aventure inoubliable ! .....
Reposez vous bien.....
Bisous aux vainqueurs.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir