Brume et autres bricoles

dimanche 24 mai

Les Ponts ce Cé - Chalonnes-sur-Loire

C'est par un réveil tranquille que commence cette nouvelle journée après une nuit reposante. Le temps est très brumeux et un léger vent nous incite à mettre des manches longues. Stef, qui a mal au dos, nous fait une démo d'étirements.
Il y a comme d'habitude les rangements journaliers mais aujourd'hui la voiture de Bernard va transporter notre chargement jusqu'au départ tandis que nous emmenons les kayaks sur les charrettes.
Et... Ce qui devait arriver, arriva... Didier explose sa nouvelle charrette qui n'a que 2 jours !
Nous embarquons, Didier tente encore une fois de mettre une traine à l'eau... Aura-t-on du poisson ce soir ?

Le fleuve est d'huile et nous glissons tranquillement au fil de l'eau, les kilomètres s'enchaînent mais toujours pas de poisson pour ce soir!
L'arrivée se fait vers 14h et le soleil fait enfin son apparition... Bon ben, définitivement pas de poisson au repas ce soir...

Nous installons le campement après avoir longuement hésité sur l'emplacement... La cause : les moustiques plutôt voraces. Nous optons tout de même pour le bord de Loire au soleil, on est des Warriors ou bien ?
Un grand bateau de croisière, le Loire Princesse, passe devant nous, c'est à peine croyable. Il mesure environ 88 m, a 48 cabines et peut accueillir jusqu'à 96 personnes pour une croisière qui part de Nantes, direction St Nazaire puis terminus à Angers par la Maine.
Difficile d'imaginer les passages sous les ponts mais ça doit passer, pour les bancs de sable, un balisage avec des bouées est en place.

Bernard part faire son stop quotidien pour aller récupérer sa voiture aux Pont-de-Cé, il est très organisé et a son petit écriteau indicatif de sa direction...la classe, quoi.
Entre temps, la famille de Stef arrive pour nous tenir compagnie, nous allons boire un coup ensemble , ils passeront l'après midi avec nous.

Didier s'évertue à créer une nouvelle charrette avec les morceaux des 2 qui sont cassés... Et vas y que je ponce avec du papier de verre, que je fais des copeaux avec mon couteau et finalement , il s'en sort très bien, les roues de l'une sont rentrées dans le cadre de l'autre... Un vrai McGyver ce Didier!

Dans cinq jours, si tout va bien, nous arriverons au terme de notre aventure. C'est assez émouvant pour moi de repenser aux moments que nous avons vécu durant tout ce trajet, aux rencontres que n ous avons faites, aux galères que nous avons affrontées, aux rires et aux pleures... je n'ai jamais pensé que ce projet sur lequel j'ai bossé depuis presqu'un an m'apporterai autant d'émotion et me ferai faire, en plus des kilomètres, un réel voyage intérieur.

J'ai eu cette idée de Défi pour les Enfants autistes il y a un an, plus comme un rêve qu'un réel projet, et de fil en aiguille, de mail en mail et de coups de fils en entretiens, ça a pris forme. Et l'air de rien, c'est devenu ce truc que tout le monde me dit être génial. Moi qui ai tant de mal à solliciter de l'aide, à avoir confiance en ce que je suis ou ce que je fais, j'ai vu au cours de ce Défi, grâce aux gens qui ont cru en moi, que je peux moi ausi, maintenant, me témoigner quelque estime.

J'aurai sans doute plus tard l'occasion de remercier toutes les personnes qui m'ont aidé à monter ce projet, mais je veux ici vous remercier vous, qui avez suivi nos récits avec assiduité et passion, et nous avez toujours encouragés et soutenus, vos commentaires, vous ne vous en doutez peut-être pas, ont parfois été décisifs pour maintenir toute notre motivation à flots.

Pour terminer, je crois que je dois une reconnaissance sans limite aux deux lutins qui m'accompagnent, qui ont été présents dès le début du projet, qui m'ont aidé à le monter, et qui se lèvent tous les matins pour pagayer à mes côtés depuis vingt-cinq jours. Je suis certain que sans Steph et Manue, jamais mon Rêve Océan n'en serait arrivé là où il en est aujourd'hui. Un gros je ne sais quoi à vous deux.

Did   

 

Commentaires   

0 #2 Matt 26-05-2015 19:58
Bravo a vous tous plus qu'une semaine a tenir aller
Citer
+1 #1 marramotte 25-05-2015 00:02
Allez les potos, forrrrrrrzzzzzaaaaaa ! De tout coeur avec vous, l'océan n'est pas loin, je rame avec vous en pensée à défaut de pouvoir vous accompagner ! Hâte de vous retrouver pour le récit de votre aventure, des gros poutous. Nath
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir