Au revoir Orléans

Dimanche 17 mai

Orleans-Beaugency

Après avoir passé une excellente soirée et une bonne nuit chez Ginette, la maman de Didier, nous nous levons a 7h30.
Un copieux petit déjeuner nous attend, c'est fou comme certaines choses de la vie qui nous semblent banales peuvent avoir une importance par exemple : s'assoir sur un canapé, manger assis sur une chaise devant une table, dormir dans un lit, etc.
C'est après avoir passé 3 semaines en expé que l'on se rend compte de tout cela.
Nous rembarquons donc après avoir récupéré nos kayaks au canoë-kayak club d'Orléans et avoir fait un longue et pénible logistique, comme d'habitude.
La première partie de la descente se fait en traversant Orléans, la cathédrale majestueuse se dresse face à nous mais il nous faut rester vigilant, 3 ponts se succédent avant d'arriver au pont de l'Europe.

En effet alors que Didier ouvre la Loire, nous le voyons un coup, monter, puis descendre,remonter et redescendre,et encore remonter............etc
Un gros et long train de vagues s'enchaîne et nous mouille de la tête aux pieds, nous qui pensions rester au sec aujourd'hui, ben c'est cuit !
Le frère de Didier , Bruno et sa compagne Marie Laure nous accompagnent sur les 12 premiers kms de la descente, ils nous encouragent , cela nous motive.
A la sortie d'Orléans, nos kayaks entrent dans une réserve naturelle protègée alors que Orléans se trouve juste dans notre dos, devant nous, un grand nombre d'oiseaux ont établi leur domicile, cygnes, sternes, et cormorans.

Alors que nous pagayons,nous approchons d'une trentaine de cygnes, il est très rare d'en voir autant
Avec des coups de pagaies délicats nous avançons doucement, tout à coût le groupe commence à battre des ailes puis à palmer dans l'eau, après 25 m d'élan ils commencent enfin à s'envoler, puis après avoir effectué un grand virage, ils reviennent face à nous telle la patrouille de France, nous passent juste au dessus de la tête, en faisant tomber bien sûr leur fiante, heureusement ils ne nous ont pas touchés.
Superbe spectacle que nous avons pris le temps de filmer.

Ici nous retrouvons la Loire comme on l'aime, sauvage,sans vent, un grand ciel bleu, et de belles plages de sable.
13h00 nous voici à Meung sur Loire, sur le topo guide, un passage délicat qu'il est bon de repérer, y est indiqué, Didier débarque et repère le passage, d'un signe de la main il nous signale que c'est ok, nous nous élançons, de belles grosses vagues, et des mouvements d'eau dans tous les sens nous déstabilisent, le k2 entame une gîte qui est prête à nous emmener au dessalage, heureusement un bon appui rétablit la situation ouf ......on a eu chaud !
Didier passe le truc fingers in the nose.

Une longue ligne droite puis nous arrivons sur Beaugency, le camping se trouve sur la rive gauche, un débarquement un peu galère puis nous installons notre campement au bord de l'eau.
L'après midi est belle, la maman de Didier nous a rejoint et Didier en profite pour faire quelques réparations au niveau de son compartiment étanche qui prend l'eau.
Des amis de Didier viennent nous rejoindre avec le pique nique du soir...nous sommes gâtés et on se demande comment on va supporter les jours à venir sans tout cela !

 

Commentaires   

0 #1 Ecole de Duingt 18-05-2015 09:37
Bonjour à vous après 4 jours sans école! (trop bien...) vous devenez des experts des bancs de sable et du vent.
Vous avez bien profité de votre escale au sec. Léo aurait aimé voir Didier dans la boue ;)
Bonne journée à vous!!
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir